Français
LES COMPAGNONS
DE SAINT-HUBERT asbl
Confrérie Internationale
 
Vign_RAMIERS_VOL_AU_DESSUS_BLE_3934_
Chers Amis,
Depuis plusieurs semaines les journaux de nos régions parlent à tort et à travers de l'action engagées par la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux
qui intente un procès d'intention aux DNF de Mons et Liège car ceux-ci délivreraient trop d'autorisations de destruction du ramier.

Beaucoup de chasseurs sont mécontents de cela et du fait aussi que le RSHCB ne se sent pas concerné par une intervention. Monsieur ANTOINE me l'a rappelé à juste titre d'ailleurs.

Vous trouverez en annexe le texte revu et corrigé par des spécialistes en communication et en pratique cynégétiques. Il a été envoyé à la DH, au groupe l'Avenir (Mons-Tournai-Liege) et au Sillon Belge avec l'introduction suivante :

Monsieur,
La presse parle beaucoup de la saisie du Conseil d'État par la LRBPO au sujet du nombre
des autorisations accordées par le DNF pour la destruction du pigeon ramier en dehors des périodes de chasse, autorisations que la LRBPO juge exagérées et en nombre démesuré.

Jugeant le sujet mal présenté, la Confrérie Internationale LES COMPAGNONS DE SAINT HUBERT souhaite publier son point de vue sur la question.

Je me permets de vous adresser en annexe le contenu de ce point de vue. Puisse-t-il rencontrer votre accord pour une publication car ce sujet concerne aussi bien l'agriculture que le monde de la chasse.

D'avance, je vous remercie pour votre attention.

*************

Depuis quelques semaines, on voit apparaître un grand débat autour des autorisations de destruction du pigeon ramier délivrées par les Directeurs du DNF de Mons et de Liège.

La LRBPO (Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux) a saisi le Conseil d’État afin d’annuler les autorisations délivrées par les Directions du DNF montois et liégeois, les jugeant exagérées. Il semble bien évident que cette action démontre une nouvelle fois la volonté de s’attaquer au monde de la chasse dans son ensemble afin de réduire encore son rôle de gestion.

La Confrérie Internationale « Les Compagnons de Saint Hubert », qui regroupe des chasseurs de toute l’Europe, souhaite se positionner dans ce débat. En effet, il faut envisager cette problématique dans son ensemble, afin d’éviter les positions partisanes.

La période de chasse du pigeon ramier, qui est d’abord un migrateur, même si depuis quelques décennies il se sédentarise davantage, a été réduite de 20 jours, ceci dans une volonté de protéger le début de leur période de reproduction.

Les autorisations sont données préventivement avec un nombre maximum limité d’oiseaux à prélever. Les prélèvements ne peuvent être légalement effectués que sur des cultures menacées ou attaquées par les ramiers, et quand on sait que cela ne concerne que certaines cultures lors de la levée des graines (pois, fèveroles par exemple) la période de tir est très limitée dans le temps. Pour ce qui est des céréales couchées par les intempéries là aussi le temps d’intervention est assez bref. Certaines autres cultures sont certes un plus longtemps exposées, comme les chicorées par exemple.

Tout ceci pour signaler que les autorisations préventives ne sont pas forcément réalisées en totalité. Pour juger de la réalité de la « destruction » il faut analyser le nombre d’oiseaux réellement prélevés, sans se focaliser sur des documents administratifs.

Les plaintes pour dégâts émanent du monde agricole (comme pour toutes les autres espèces de gibier, lapins, sanglier, etc.). Les chasseurs agissent donc en collaboration avec les exploitants qui ont introduit chez nous des cultures de légumineuses qu’on ne rencontrait pas il y  40 ou 50 ans. Si ces cultures sont attractives  pour le pigeon ramier, il est donc normal d’utiliser des moyens de protection prévus et réglementés par un texte de loi.

 Et là, il est absolument faux de soutenir que le système des canons et autres installations d’effarouchement sont effectifs 2 jours grand maximum. Les personnes qui sont sur le terrain le savent, et il y a longtemps qu’ils ne croient plus au Père Noel.

Un autre élément sur l’importance des tirs : les autorisations ne sont pas demandées par tous les chasseurs. Ceux qui désirent rendre service aux exploitants dans ce sens sont d’abord des retraités qui peuvent bénéficier de plusieurs heures d’affût par jour car n’ayant plus d’obligations professionnelles. Il n’est pas rare d’entendre des chasseurs plus jeunes dire « j’avais demandé une autorisation au cas où, je n’ai jamais eu le temps d’aller et après ce n’était plus possible. »

Il serait donc souhaitable de calmer les remous que suscitent les reproches faits au DNF de Mons et de Liège, et de raison garder sur l’ensemble du phénomène.

Il ne faut pas se faire d’illusion, si les autorisations de destruction venaient à être refusées, les chasseurs ne manqueraient pas de conseiller fortement les exploitants agricoles d’aller présenter leurs factures de dégâts à la LRBPO...

Concluons en signalant que si les autorisations demandées sont si nombreuses, certaines n'étant que fort peu, voire pas du tout, suivies de prélèvement du nombre d'oiseaux y mentionnés/autorisés, c’est que l’espèce "ramier" n’est pas en aussi grand danger que certains osent le prétendre, à quelles fins, si ce n'est de tenter discréditer la chasse et les chasseurs via une opinion publique qu'ils tentent ainsi de manipuler !

++++++++++++++++++++++++++++ LA VÉRITÉ VRAIE +++++++++++++++++++++++++++++
Vign_logo-union-europeenne

 LA NATURE EST SOUS PRESSION,
MAIS PAS A CAUSE DE LA CHASSE !

d'après une étude révélatrice réalisée par l'Agence Européenne de l"Environnement

VOIR + ICI

+++++++++++++ LES RÈGLES DE LA SÉCURITÉ A LA CHASSE ++++++++++++++++++++++

Le Service Publique de la Région Wallonne vient d'éditer une brochure très utile afin d'inciter les chasseurs à respecter les règles de la sécurité.

La brochure peut s'obtenir GRATUITEMENT en digital ou en papier

ICI

Nous vous incitons vivement à demander,étudier et surtout appliquer les conseils en tout circonstances. Il va de la sécurité de TOUS.

Bien entendu notre CODE D'HONNEUR reste plus que jamais d'application!

Bonne chasse à tous !

++++++++++++++++++++++++++++ COUP DE GUEULE +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
Vign_LOGO_a_Lauriers_02_190ko_TRANSPARENT

La Confrérie Internationale « Les Compagnons de Saint Hubert »

qui regroupe des chasseurs de toute l’Europe tient à faire connaître son entière désapprobation sur le reportage diffusé par la RTBF dans son émission INVESTIGATION du 10 fevrier 2021.

La Confrérie dénonce le caractère volontairement ciblé « anti-chasse » comme il en circule dans beaucoup de médias depuis un certain temps.

Le monde de la Chasse , ce n’est pas ce que ce reportage en a donné comme image même si parfois, comme en tout domaine il peut y avoir un accident de parcours.

Ce qui meut le chasseur depuis  son plus jeune âge c’est un amour de la Nature et une volonté de contribuer à la préserver, à la gérer et non a la détruire comme certains osent le prétendre.

Et il s’emploiera par l’observation, l’écoute de ceux qui sont déjà sur le terrain et les études appropriées à toujours aller plus loin dans cette gestion.

Faire supporter au chasseur, la raréfaction de certaines espèces c’est ignorer totalement l’évolution des méthodes agricoles de ces dernières décennies et le bouleversement qu’elles ont apportées.

Nous faisons appel aux personnes de bon sens et il en existe beaucoup si elles veulent bien le reconnaitre pour démasquer les mauvais esprits dans un débat par trop unilatéral.

Les chasseurs sont prêts à une collaboration ouverte, productive et non à un combat stérile de l’ombre pour l’avenir d’un trésor à préserver pour les générations de demain.

+++++++++ ARRÊTÉ SUR LE PROTOCOL CHASSE EN RÉGION WALLONNE ++++++++++++++
Vign_telechargement

MISE À JOUR DU 23/12/2020

En raison de l'évolution de la crise sanitaire, tout rassemblement de plus de 4 personnes au cours d'une action de chasse est  strictement interdit.

La pratique de la chasse reste autorisée dans le respect des normes sanitaires (distanciation sociale, port du masque, désinfection et lavage fréquent des mains...).

Prolongation de la période de chasse pour certaines espèces

Le 17 décembre, le Gouvernement wallon a par ailleurs décidé de prolonger exceptionnellement l'ouverture de la chasse au cerf (petit cerf et cerf non-boisé), au daim, au mouflon jusqu'au 31 janvier 2021 et au sanglier jusqu'au 12 février 2021 (veille du congé de Carnaval).

Le prolongement d'ouverture doit permettre une meilleure régulation de ces espèces. En effet, les mesures de lutte contre la Covid19, et notamment l'interdiction des rassemblements à l'extérieur de plus de 4 personnes, ne permettent pas une pratique normale de la chasse de de ces espèces, ce qui provoque un dérèglement au niveau des prélèvements du grand gibier.

Ces prélèvements sont pourtant indispensables pour maintenir un équilibre satisfaisant permettant de régénérer la forêt, de limiter les dégâts à la biodiversité et à l'agriculture et de prévenir des risques sanitaires au niveau des élevages.

Plusieurs facteurs viennent encore renforcer cette année la nécessité de réguler le grand gibier :

  • la poursuite obligatoire de la réduction des populations de sangliers dans le contexte de la lutte contre la peste porcine africaine ;
  • la nécessité de reboiser de vastes zones dévastées suite à la crise des scolytes, avec des espèces qui sont mieux adaptées au réchauffement climatique mais qui sont aussi souvent plus sensibles au gibier ;
  • la glandée exceptionnelle de cet automne qui entraînera l'année prochaine une reproduction très importante chez les sangliers.

RESTONS TOUS VIGILANTS AFIN QUE LES RÈGLES SOIENT SCRUPULEUSEMENT RESPECTÉES  !

PRENEZ SOIN DE VOUS ET DES VÔTRES ET DE VOS AMIS CHASSEURS !

ARRÊTÉ SUR LE PROTOCOL CHASSE EN DATE DU 28/10/2020 EN RÉGION WALLONNE
Vign_telechargement

 

Toutes les pratiques de chasse réunissant plus de 4 personnes sont strictement interdites à la suite de l'arrêté publié mercredi soir au Moniteur belge, a précisé, jeudi, le ministre wallon en charge de la Chasse, Willy Borsus (MR).

Cet arrêté, qui harmonise et précise les mesures en vigueur sur l'ensemble du territoire belge pour lutter contre la résurgence du coronavirus, "annule le protocole fixant les modalités en vigueur jusqu'ici", a-t-il indiqué.

"La priorité absolue doit être la santé publique et la sécurité sanitaire"

"Les pratiques de chasse réunissant jusqu'à 4 personnes maximum - par exemple, la chasse à l'affût - restent autorisées moyennant le strict respect des règles sanitaires élémentaires", a ajouté le ministre

"D'autres questions doivent également être gérées, comme les dégâts occasionnées à cause du gibier non prélevé et qui sont à charge des chasseurs", a encore souligné le ministre.

Ce dernier rencontrera demain/vendredi matin les représentants des chasseurs, ainsi que les Villes et Communes propriétaires de domaines forestiers, afin d'analyser l'ensemble des conséquences de cette interdiction.

RESTONS TOUS VIGILANTS AFIN QUE LES RÊGLES SOIENT SCUPULEUSEMENT RESPECTÉES  !

PRENEZ SOIN DE VOUS ET DES VÔTRES !

CELEBRATIONS DES MESSES DE LA SAINT-HUBERT DU 03/11/2020
Vign_La_Basilique_3_WEB

 CÉLEBRATION DE LA SAINT-HUBERT

Conforme aux dernières arrêtés fédérales, régionales et communales, les célébrations des Messes de la Saint-Hubert ont été malheureusement dû être supprimés.

Nous espérons de nous revoir sous des meilleures circonstances.

D'ici là, prenez soin de vous et de vos proches !

Que notre protecteur Hubert vous garde tous !

 

 Voici une communication importante, transmise par notre membre Serge CLICQ,
Garde champêtre particulier
Membre des Commissions de formation et d'examen des GCP pour le province du Hainaut

 

CHASSE : Information du SPF Intérieur - Section Hesbaye-Ouest

Jeu 1.10.2020 - 13:58

 

La chasse : éviter les conflits de « voisinage »

Des incidents se produisent de plus en plus souvent entre chasseurs et riverains. La chasse, contrairement aux autres activités de plein air, est encadrée par une législation sévère et les chasseurs doivent se soumettre au contrôle du Département de la Nature et des Forêts (DNF), de l’Unité Anti - Braconnage (UAB), des gardes champêtres particuliers (GCP) et de la Police.

Comme la chasse à proximité des habitations est souvent le point de départ de malentendus, je souligne qu’il n’y a aucune distance légale qui interdit la chasse à ces endroits. Ce qui est interdit c’est de tirer des coups de feu à moins de 200 mètres en direction de celles-ci.

Autre source de différends souvent rencontrée : la promenade du chien sans laisse. La loi sur la chasse spécifie qu’en Région Wallonne, il est interdit de laisser sciemment chasser ou vagabonder son chien sur les terres où le droit de chasse appartient à autrui.

Même chose lorsque l’interdiction de circuler les jours de battues est annoncée par affichage ou que des chemins sont fermés, respectez ces consignes.

Information utile :
Pour identifier un agent des forêts ou un garde champêtre particulier, voici en 1 l’emblème des agents du Département de la Nature et des Forêts du SPW et en 2 l’emblème fédéral des gardes champêtres particuliers.

      

 

 

COVID19

11-09-2020 

Circulaire ministérielle relative aux implications de la crise du coronavirus sur les activités de chasse et de destruction du gibier en Wallonie

Pour prendre connaissance de la circulaire visité le site du SPW

ICI

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + SAUVONS BAMBI + + + + + + + + + + + + + + + + + + + +
Vign_Fawn-1

VOILA UN INITIATIVE UTILE !

Un groupe d'amis Belges réunis dans le domaine de la technologie et de la nature décide de rassembler leurs intérêts dans une action de protection et sauvetage de la faune des plaines agricoles.

Ils interviennent tôt le matin, juste avant la fauche, avec un drone équipé d’une caméra thermique. Avec l’implication des agriculteurs et gardes chasse qui nous préviennent du timing de la fenaison et/ou la récolte des céréales, les faons qui se reposent dans les cultures peuvent alors être déplacés avant que les machines rentrent en action et risquent de blesser gravement ou pire, de tuer les animaux se trouvant dans les cultures.

Pour voir plus et joindre cet ASBL allez sur FB ci-dessous

https://www.facebook.com/sauvonsbambi.BELGIQUE

Cédric 0473 79 21 37 ou  email  sauvonsbambi@gmail.com

Les mêmes actions sont aussi en cours en Suisse et en France

https://www.youtube.com/watch?v=7HWgkrRJzHE

https://www.youtube.com/watch?v=16-jVLsdXLk

* * * * * CIRCULAIRE MINISTÉRIELLE SUR ACTIVITÉS DE CHASSE ET COVID-19 * * * * *

COVID-19

30.04.2020

Circulaire ministérielle relative aux implications de la crise du coronavirus sur les activités de chasse et de destruction du gibier en Wallonie

     

•    Willy BORSUS, Vice-Président et Ministre de l'Economie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l'Innovation, du Numérique, de l'Aménagement du territoire, de l'Agriculture, de l'IFAPME et des Centres de compétences, ayant la chasse dans ses compétences.

 

Destinataires :

 

      SPW ARNE.

      Associations de chasseurs.

      Conseils cynégétiques agrées. 

Namur, le 30 avril 2020

 

1.  Contexte et précautions impératives

Le Conseil National de Sécurité a communiqué le 24 avril dernier sa stratégie de <<sortie de crise>> à partir du 4 mai 2020.

 

II a tout d'abord tenu a rappeler les régies qui restent et resteront d'office en vigueur et qui concernent :

  • La limitation des contacts entre les personnes
  • Le respect des distances de sécurité
  • Les bons réflexes en matière d'hygiène (lavage régulier et approfondi des mains en particulier).

 

Dans le cadre de la première phase de &confinement qui devrait débuter le 4 mai, le Conseil National de Sécurité a notamment annonce qu'il serait dorénavant permis de pratiquer d'autres activités sportives a faire libre et sans contact. La chasse fait partie de ces activités, du moins lorsqu'elle se pratique seul.

 

2.     Chasse

A partir du 4 mai, la chasse à l'affût des espèces gibiers qui sont ouvertes — en l'occurrence le brocard, le sanglier, le lapin et le renard est donc permise, en plaine comme au bois. II en est de même pour la chasse à I'approche du brocard et du sanglier.

 

Ces activités cynégétiques ne pourront évidemment donner lieu a aucun contact entre chasseurs, que ce soit avant ou après les séances d'affût ou d'approche.

 

La permission de chasser implique celle de se &placer pour rejoindre son territoire de chasse. La Police étant spécialement chargée de contrôler les déplacements, il importe donc que le chasseur puisse justifier son &placement. Dans ce cadre, le chasseur veillera donc :

    • a se déplacer seul (1 )  ;
    • a être en possession de son permis de chasse lors de son déplacement (ce qui est de toute façon obligatoire au moment où il chassera) ;
    • a être en possession de son arme de chasse ;
    • a disposer d'un document quelconque permettant de localiser le territoire de chasse sur lequel il se rend et attestant qu'il est en droit d'y chasser ;
    • a suivre, pour l'aller comme pour le retour, le trajet le plus direct entre son domicile et son territoire de chasse (pas de détour).

    3. Destruction du gibier

    3.1. Lutte contre la peste porcine africaine chez les sangliers

     

    Dans les zones concernées par Ia lutte contre Ia peste porcine africaine chez les sangliers (zone infectée, zone d'observation renforcée et zone de vigilance), l'élimination des sangliers reste a l'ordre du jour, compte tenu de Ia menace grave que cette maladie continue de faire peser sur tout le secteur porcin.

     

    Aussi, toutes les opérations de lutte contre la peste porcine africaine, ainsi que les déplacements auxquels elles donnent lieu, restent autorises, que ces opérations soient menées par le personnel du Service public de Wallonie, par les titulaires de droit de chasse, leurs gardes et les titulaires de permis de chasse qu'ils désignent.

     

    3.2. Destruction de certaines espèces gibiers

     

    La destruction de certaines espèces gibiers est soumise a autorisation conformément à l'arrêté du Gouvernement wallon du 18 octobre 2002,

  • Elle répond a des objectifs bien détermines et rencontre donc une réelle nécessite, plus encore que la chasse. Elle vise le plus souvent à prévenir des dégâts importants à l'agriculture, secteur juge essentiel pour les besoins de Ia population et maintenu en activité malgré Ia crise du Covid-19.

  • Dans la mesure où les opérations de destruction, en ce compris le piégeage, sont pratiquées individuellement — ce qui est le cas généralement — elles peuvent être autorisées, tout comme les déplacements auxquelles ces opérations donnent lieu. La Police étant spécialement chargée de contrôler les déplacements, il importe donc que la personne qui est autorisée a détruire, puisse justifier son déplacement. Dans ce cadre, elle veillera :

    • à se déplacer seule
    • à être en possession de son autorisation de destruction, comme le prévoit d'ailleurs la réglementation
    • à suivre le trajet alter et retour le plus direct entre son domicile et les terrains ou elle doit pratiquer la destruction (pas de détour).

    (1) Il est admissible qu'il puisse être accompagne par un autre chasseur en possession de son permis et de son arme, pour autant que  1) ce dernier fasse partie de sa famille et vive au quotidien avec lui - son fils ou sa fille par exemple - et  2) puisse également chasser sur le territoire de chasse où il ils se rendent.

  •  

    4.  Nourrissage du gibier, activités de gardiennage et entretien des infrastructures cynégétiques et des clôtures de protection des cultures

    Ces différentes activités, généralement assurées par des gardes, qu'ils soient ou non assermentés, à temps plein ou à temps partiel, sont autorisées, en ce compris les déplacements qu'elles nécessitent, pour autant qu'elles soient exercées par une personne seule et que celui-ci limite ses déplacements au strict nécessaire.

     

    La présente circulaire abroge et remplace Ia circulaire du 3 avril relative au même objet.

    *  *  *

    Toutes ces activités mentionnées ci-avant doivent se dérouler dans le respect des recommandations faites par les autorités sanitaires (en particulier les règles de distance physique entre personnes). 

    Le Vice-Président et Ministre de l'Economie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l'Innovation, du Numérique, de l'Aménagement du territoire, de l'Agriculture, de l'IFAPME et des Centres de Compétences, ayant la chasse dans ses compétences,

    signé

    Willy BORSUS

    * * * MESSAGE DE NOTRE AUMONIER ET DOYEN DE LA BASILIQUE DE ST.HUBERT * * *
    Vign_CHENE_04
    UNE TORPILLE VIRALE
    Vign_LOGO_PARLEMENT_EU

    PARLEMENT EUROPÉEN 

    Dans le cadres d'une proposition de résolution européenne destinée à combattre le Covid-19 et ses conséquences, présentée au parlement européen le mi-avril, un amendement soumis pas le groupe de la Gauche européenne unie et des Verts du Nord proposait d'interdire le commerce et la consommation de faune sauvage dans l'Union Européenne. Une torpille destinée à couler la filière venaison dans toute l'Europe, mais évitée de justesse grâce à la FACE (Fédération des Associations de Chasseurs Européens), qui a mobilisé les députés, dont 449 ont voté contre cet amendement. 186 députés y étaient favorables, tandis 56 se sont abstenus. P.J (Chasseur Français).

    Un grand merci à nos membres Compagnons qui font partie de la FACE.

    Vign_CHENE_04
    *CSTH DE L'ÉTRANGER*
    Vign_LOGOS_FACE_BASC_LOGO_1358956161025_PNG

    Notre ami Compagnon Al GABRIEL active auprès de FACE est depuis peu entré dans le Conseil d'Administration de BASC, le plus important association de chasse en Grand Bretagne.

    Félicitations du Conseil d'Administration des Compagnons de Saint-Hubert ainsi de tous nos membres.

    Pour rappel, notre ami Compagnon Christopher GRAFFIUS est également membre du Conseil de FACE et Directeur de Communication chez BASC.

    Vign_CHENE_04
    CIRCULAIRE MINISTÉRIELLE COVID-19
    Vign_Borsus

    Le Ministre Willy BORSUS 


    Circulaire relative aux implications de la crise du COVID-9 sur les activités de chasse et de destruction du gibier en Wallonie

    CETTE CIRCULAIRE EST REMPLACÉE PAR LA CIRCULAIRE DU 30 AVRIL 2020 

    Vous pouvez retrouver la circulaire sur le lien suivant: Lien ver la circulaire

    .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    Adieux_de_Fougere
    Créer un site avec WebSelf
    Confrérie Int. Les Compagnons de Saint-Hubert©2011